Publications

29 Nov 12

Tout ce qui est à moi n'est pas nécessairement à toi... Les modes de partage des ressources au sein des couples.

Authors: BOUSSELIN Audrey.

Abstract: « Tout ce qui est à moi est à toi ». Selon cet adage populaire, les couples choisiraient de mettre en commun l’ensemble de leurs ressources. Cette vision traditionnelle du mode d’organisation des ressources au sein des couples est largement utilisée pour étudier les revenus des ménages. Un exemple bien connu est celui du concept de niveau de vie que l’on calcule en faisant l’hypothèse que l’ensemble des individus vivant au sein d’un même ménage partagent tous leurs revenus. Cette hypothèse d’un total partage des ressources est très forte. En réalité, on sait peu de choses sur cette question. Les couples mettent-ils effectivement en commun toutes leurs ressources ? Ou bien optent-ils pour une mise en commun partielle, voire une séparation totale ? Observe-t-on des différences entre les couples selon leurs caractéristiques socio-économiques ? La vague 2010 du panel luxembourgeois de ménages EU-SILC/PSELL-3 permet d’apporter des éléments de réponse à ces questions. Les données renseignent sur le mode de partage des ressources de 2 500 couples vivant ensemble depuis au moins une année et au sein desquels au moins un des conjoints occupe un emploi. 82% de ces couples sont mariés, les 18% restants vivent en union libre.

Reference: BOUSSELIN Audrey. Tout ce qui est à moi n'est pas nécessairement à toi... Les modes de partage des ressources au sein des couples. CEPS/INSTEAD, 2012, Vivre au Luxembourg n°87, 2 p.

Keywords:
partage des ressources,
couples,
Psell 3

Linked publications
REINSTADLER Anne
CEPS/INSTEAD, 2012, Vivre au Luxembourg n°86, 2 p.
HAURET Laetitia
CEPS/INSTEAD, 2011, Vivre au Luxembourg n°77, 2 p.
HAURET Laetitia
CEPS/INSTEAD, 2011, Vivre au Luxembourg n°76, 2 p.
HAAG Antoine
CEPS/INSTEAD, 2010, Vivre au Luxembourg n°74, 2 p.