Publications

11 Nov 11

Quitter le domicile parental : la fin de la vie de famille ?

Authors: HAURET Laetitia.

Abstract: « La vie de famille ne s’arrête pas lorsque les enfants franchissent le seuil du foyer pour fonder à leur tour un nouveau ménage »1 puisque 25% des 18-34 ans2 ne vivant pas sous le même toit que leurs parents sont en contact3 tous les jours ou presque avec leur père et leur mère lorsque leurs deux parents sont en vie. Ils ne sont que 7% à n’avoir jamais de contact avec leurs deux parents lorsque ceux-ci sont en vie. Les contacts familiaux étant à la base de la solidarité familiale, il est intéressant d’en étudier la fréquence au cours d’une période de vie charnière : l’entrée dans l’âge adulte. A quelle fréquence les jeunes adultes sont-ils en contact avec leur père et/ou leur mère ? Sont-ils plus fréquemment en relation avec leur père ou leur mère ? Sont-ils satisfaits de la fréquence des relations qu’ils entretiennent avec leurs parents ? C’est ce que nous cherchons à savoir, à partir d’une analyse des données du PSELL recueillies en 2009 auprès de la population résidante au Luxembourg.

Reference: HAURET Laetitia. Quitter le domicile parental : la fin de la vie de famille ? CEPS/INSTEAD, 2011, Vivre au Luxembourg n°77, 2 p.

Keywords:
domicile parental,
vie de famille

Linked publications
REINSTADLER Anne
CEPS/INSTEAD, 2012, Vivre au Luxembourg n°86, 2 p.
HAURET Laetitia
CEPS/INSTEAD, 2011, Vivre au Luxembourg n°76, 2 p.
HAAG Antoine
CEPS/INSTEAD, 2010, Vivre au Luxembourg n°74, 2 p.