Publications

01 Apr 06

La pauvreté : pas qu’une question d’argent.

Authors: FUSCO Alessio.

Abstract: Dans l’approche monétaire de la pauvreté, un individu est considéré comme pauvre s’il ne dispose pas des ressources monétaires lui permettant de vivre dans des conditions décentes dans le pays où il réside ; des conditions décentes en termes de nourriture et de logement bien sûr, mais aussi en termes de santé, d’éducation et de culture, etc. Le revenu est alors un indicateur qui renseigne sur les possibilités que cet individu aura de remplir ces conditions dans « son » pays. Les individus à bas revenus sont les plus susceptibles de ne pas satisfaire à ces conditions de vie au sens large. Cependant, la seule connaissance du revenu ne permet pas de se prononcer sur la satisfaction effective de ces conditions : un bas revenu ne se matérialise pas nécessairement par des conditions de vie insuffisantes de même qu’un revenu plus confortable peut parfois s’accompagner de privations diverses. Des approches complémentaires de la pauvreté et de l’exclusion sociale fondent leur analyse sur les conditions d’existence des ménages et notamment sur la possession de biens d’équipement. L’enquête PSELL-3/EU-SILC permet précisément d’étudier la manière dont certains de ces biens (le téléphone, la télévision couleur, la machine à laver, l’ordinateur et la voiture privée) se répartissent au sein de la population en 2004.

Reference: FUSCO Alessio. La pauvreté : pas qu’une question d’argent. CEPS/INSTEAD, 2006, Vivre au Luxembourg n°20, 2 p.

Keywords:
pauvreté,
revenu,
exclusion sociale,
bien d'équipement