Publications

|

Publication Details

26 Mar 18

Dynamiques socio-spatiales des actifs lorrains au regard de la métropolisation transfrontalière luxembourgeoise.
Social-spatial dynamics of workers in the Lorraine Region (France) in view of Luxembourg cross-border metropolization.

Authors: CHEN Jianyu, GERBER Philippe, RAMADIER Thierry.

Online First: 25/01/2018

DOI: http://doi.org/10.4000/eps.7263

Abstract:

La majorité des recherches sur la métropolisation économique s’étant jusqu’alors concentrée sur les actifs « à forte valeur ajoutée » de part et d’autre des frontières, peu de place est laissée à l’analyse des catégories que le processus de métropolisation valorise moins et à la diversité des emplois au sein des marchés régionaux de main-d’œuvre. Or que ce soit par rapport aux cadres ou autres professions libérales, quelle est la place des catégories moins favorisées dans l’évolution de la métropolisation transfrontalière durant les dernières décennies ? Pour y répondre, nous étudions le cas des frontaliers de Lorraine qui participent massivement à la métropolisation de Luxembourg, tout en les comparant aux autres actifs lorrains travaillant en France. L’objectif de cet article est ainsi de rendre compte de l’évolution spatio-temporelle de ces principales classes sociales à partir des recensements français de population, depuis 1968 jusqu’à nos jours, ces bases de données étant à la fois comparables dans le temps et dans l’espace. Les résultats confirment une métropolisation transfrontalière luxembourgeoise, notamment depuis les années 1990, par l’augmentation substantielle de frontaliers qualifiés, tout en laissant également les classes moins qualifiées croître durant cette période : ainsi, la part des ouvriers lorrains travaillant au Luxembourg reste plus forte que celle des ouvriers lorrains non-frontaliers, encore en 2013. Par ailleurs, il existe des liens complexes entre les ségrégations sociales antérieures au phénomène de métropolisation et les ségrégations spécifiquement métropolitaines au niveau de l’organisation socio-spatiale du territoire considéré : par exemple, les centres urbains secondaires de l’aire métropolitaine française, comme Thionville ou Metz, ont un rôle de réservoir résidentiel des frontaliers les plus qualifiés surtout si par le passé ces agglomérations connaissaient déjà la présence de ce type de population active. Ces premiers résultats supposent à la fois de se pencher davantage sur la compréhension des conditions de ces trajectoires résidentielles, de même que sur les conditions sociales de l’activité professionnelle d’un côté comme de l’autre de la frontière.

Reference: CHEN Jianyu, GERBER Philippe, RAMADIER Thierry. Dynamiques socio-spatiales des actifs lorrains au regard de la métropolisation transfrontalière luxembourgeoise. Espace Populations Sociétés, 2018, vol. 2017, n°3.

Keywords:
travailleurs frontaliers,
Lorraine,
Luxembourg,
gentrification,
métropolisation,
catégories sociales,
catégories professionnelles,
niveau d'éducation,
ségrégation

Project: Mobilités résidentielle, quotidienne et professionnelle des frontaliers français

GERBER Philippe, DAUTEL Vincent.
Espace Populations Sociétés, 2018, vol. 2017, n°3.