menu

News

17 Jul 18 | News

Conférence "Les sondages électoraux"

Quand on entend parler de « sondages électoraux » on pense tout de suite à « élections » et « statistiques ».

Mardi, 10 juillet 2018
Cercle Cité – Auditorium Henri Beck
Organisée par la Société Luxembourgeoise de Statistique (
SLS) ensemble avec l’ Institut national de la statistique et des études économiques du Grand-Duché de Luxembourg (STATEC) et le LISER.

Début juin, RTL et le Luxemburger Wort ont publié les résultats de leur sondage devant préfigurer les résultats des élections législatives du 14 octobre prochain. Le SLS, en collaboration avec le STATEC et le LISER, ont proposé de traiter les sondages électoraux d'un point de vue statistique.

Les sondages électoraux reposent sur des échantillons et l'échantillonnage constitue un domaine spécifique de la statistique. Comment tirer un échantillon ? A quoi doit-on faire attention ? Doit-on privilégier les échantillons probabilistes ou les échantillons représentatifs ? Peut-on toujours calculer l'erreur d'échantillonnage ? Beaucoup de personnes contactées ne veulent pas donner de réponse alors comment tenir compte de la non-réponse dans l'établissement des résultats. Peut-on calibrer les résultats quand l'échantillon n'est pas représentatif ? De quels autres facteurs doit-on tenir compte dans les sondages électoraux ?

Agnieszka Walczak, responsable du Data Center du LISER et Christophe Ley, professeur de statistiques à l'Université de Gand, tous deux membres de la SLS, ont abordé ces sujets d'un point de vue statistique, mais de manière compréhensible pour un public non spécialiste. Quant à Tommy Klein de TNS-Ilres, il a mis en lumière le sujet à partir de son expérience pratique, en montrant que pour les sondages électoraux, il faut aller au-delà des échantillons.

Les sondages électoraux sont un mélange de statistique et de sciences politiques, qui suscitent parfois beaucoup de critiques. Pour les uns, ils sont un signe de démocratie, pour les autres, ils la minent en remplaçant des arguments fondés par des opinions. L'aspect politique ne peut donc être négligé. Voilà pourquoi la deuxième partie de la conférence a été consacrée à une table ronde sur le sujet « Utilité et effets des sondages électoraux ». Cette table ronde a été animée par Nico Weydert, président de la Société Luxembourgeoise de Statistique, et comptait comme intervenants Jean-Lou Siweck (Directeur général Editpress), Fernand Fehlen (Université du Luxembourg), Romain Kohn (directeur de l'ALIA) et Raphaël Kies (Université du Luxembourg).