News

26 Nov 20 | News

Les visites muséales au Luxembourg

Cette étude, qui sera réalisée l'année prochaine, permettra de mettre en lumière l’évolution des pratiques muséales au cours de la dernière décennie et de mesurer les changements liés au développement digital.

Le LISER va réaliser une grande enquête web sur les pratiques muséales à la demande du Ministère de la Culture. Cette étude s’inscrit dans la continuité du projet sur les pratiques culturelles initié en 1999 et permettra de mesurer l’évolution des pratiques muséales depuis 2009, date de la dernière enquête disponible. C’est l’occasion de revenir sur la fréquentation des musées et ses déterminants.

Les pratiques muséales se démocratisent

En 2009, un résident sur deux a visité un musée pour moins d’un sur quatre dix ans auparavant. De manière générale, les plus diplômés restent les plus nombreux à visiter les équipements culturels, et les musées ne font pas exception. Ainsi, 77 % des personnes qui ont un niveau d’études post-secondaire ont visité un musée en 2009 pour seulement 30% des personnes dont le niveau d’étude ne dépasse pas le primaire. Dix ans plus tôt, ces proportions étaient de 66% et 18%. Comme le montrent ces différences de participation en fonction du niveau de formation scolaire, l’écart entre catégories sociales s’est réduit mais demeure important. Il sera essentiel de mesurer si les changements sociétaux qu’a connu le pays au cours de la dernière décennie ont permis de réduire un peu plus ces écarts.

Les musées de Luxembourg-Ville plébiscités

Les musées nationaux, tout comme les musées étrangers, ont profité de cette augmentation du public. Au niveau national, les musées de Luxembourg-ville représentent un fort pôle d’attraction, tandis que les autres musées du pays sont nettement moins souvent fréquentés. Près des deux tiers des visiteurs de musées se sont rendus dans l’un des musées de la ville mais seulement 20% ont visité un musée ailleurs dans le pays.

Familiariser les enfants d’aujourd’hui prépare le public adulte de demain

Si seulement un résident sur deux s’est rendu dans un musée en 2009, il reste donc un large public potentiel et la question qui se pose est comment attirer l’autre moitié de la population vers les musées et réduire les écarts encore observés entre catégories sociales ? Relever ces défis nécessite de se tourner vers les pratiques adoptées dans l’enfance et l’adolescence. Développer l’intérêt des jeunes générations pour les musées par l’intermédiaire de l’école et des activités extra-scolaires est aussi un des moyens de réduire les clivages sociaux dans le domaine culturel. 

Le musée, au service de la société

La hausse exponentielle des visites virtuelles muséales durant la période de confinement du printemps dernier a rappelé la fonction essentielle du musée. Le musée est une institution au service de la société et de son développement qui a pour mission de transmettre un patrimoine matériel et immatériel de l’humanité, comme le définit l’UNESCO. Les œuvres et objets qui y sont exposés reflètent des valeurs, des traditions et des savoirs ainsi que leur évolution. Visiter un musée c’est ainsi développer son rapport à l’histoire, aux arts et à la connaissance. C’est entretenir son humanité et élargir ses perspectives. C’est apprendre à critiquer et à aimer. C’est comprendre le monde qui nous entoure. Les visites virtuelles qui se sont largement développées ces dernières années remplissent au moins partiellement ces objectifs, même en l’absence de rencontre réelle avec l’œuvre. Cependant le plaisir de visiter un musée tout comme celui d’aller voir un spectacle, c’est aussi le plaisir de partager cette expérience en famille ou avec ses amis. D’ailleurs, une large partie du public associe cette dimension conviviale à la visite muséale. On peut donc supposer que visite virtuelle et visite réelle resteront complémentaires.

© SIP / Uli Fielitz, tous droits réservés

Monique Borsenberger
Chercheuse au Département Conditions de Vie

Article rédigé par le LISER, paru dans Femmes Magazine, édition septmbre 2020

Pour aller plus loin :
Borsenberger M. (2014) la Participation culturelle. Musées et spectacles en 2009. Esch-sur-Alzette : CEPS/ISNTEAD https://www.liser.lu/publications/participation-culturelle

Bardes J. & Borsenberger M. (2011) Les Pratiques culturelles et médiatiques au Luxembourg. Eléments de synthèse de l’enquête Culture 2009. Esch-sur-Alzette : CEPS/ISNTEAD https://www.liser.lu/publications/pratiques-culturelles-mediatiques

Et pour visiter les musées :
https://museumsmile.lu/event/luxembourg-museum-days/