News

26 Jun 20 | News

Workshops pour développer le « Gender Game » du LISER

Les chercheurs et chercheuses du LISER et du LIST décident de fédérer leurs compétences et expertises

Fort·e·s d’expériences autour de projets de communication de la science au public et d’un intérêt commun dans la recherche sur le genre (les stéréotypes de genre à travers le Gender Game (GG) pour le LISER et le genre dans les filières STEM à travers le projet Gender4STEM pour le LIST), des chercheurs et chercheuses du LISER et du LIST décident de fédérer leurs compétences et expertises pour développer scientifiquement et technologiquement le GG.

Entre fin mai et début juin, le LISER a organisé des Workshops à l’intention des chercheurs et chercheuses impliqué·e·s dans cette démarche. Le but était d’explorer dans un premier temps les possibilités de développement technologique et scientifique du GG ; le développement organisationnel étant prévu à une date ultérieure.

Ces Workshops constituaient pour le LISER une première opportunité de travail avec l’équipe d’ArtSquare Lab et leur méthodologie de Design Thinking dont le « double diamond » avec ses quatre phases (découvrir, définir, développer et livrer) constitue la carte visuelle du processus de conception. Les formateur et formatrice ont guidé, à l’aide d’outils immersifs (idéation, prototype) centrés sur l’humain, vers la co-création de solutions et la priorisation des solutions les plus optimales. En pleine période de confinement, les Workshops se sont déroulés via une plateforme de visio-conférence.

Le projet PSP soutenu par le FNR « The GG goes round ! De GG geet ronderëm ! » a permis au LISER de promouvoir pendant une année la science et la recherche auprès d’un public jeune. A travers un jeu grandeur nature créé au LISER et basé sur des résultats issus principalement de ses propres recherches, les enfants et jeunes ont été invités à interagir sur les stéréotypes de genre, très persistants dans notre société. En parallèle a été menée une expérience grâce au projet « GG Experiment », qui nous a permis de récolter des données exploratoires sur la perception du genre et de la science de ce jeune public. Le contact direct avec le public ainsi que les données recueillies nous confirment que le potentiel du GG est loin d’être épuisé. Le développement technologique du jeu pour améliorer le game flow, le développement scientifique pour améliorer l’expérience sociale en tant que méthodologie innovante en sciences sociales et le développement organisationnel pour optimiser des ressources humaines, tels sont les objectifs des futurs projets autour du GG.